fbpx
Vous recevez un mail ou un appel téléphonique d’un futur client qui souhaite que vous lui fassiez un devis pour une prestation de service. Si vous débutez en tant que Freelance, vous saurez probablement que concevoir un devis amène pas mal de questions. Lorsqu’il s’agit de proposer des « packs » où le tarif est déjà défini cela sera plus simple et plus rapide, que de répondre à la demande d’une prestation sur mesure, comme la conception d’un site internet avec des fonctionnalités bien spécifiques par exemple.
Chacun a sa propre méthode pour établir un devis professionnel, je vous dévoile mes conseils et ce que j’ai pu apprendre durant ma première année en tant qu’entrepreneur.
Cet article abordera :

1. Cerner les attentes du client

2. Etablir un premier chiffrage

3. Conception du devis détaillé

4. Pensez aux mentions légales

 

1. Bien cerner les besoins du client

Un futur client vous demande un devis, et ce que font la plupart des free-lances débutants c’est de donner un prix rapidement sans vraiment réfléchir à ce qu’implique la prestation en question.
En effet, sous-estimer la tâche à accomplir c’est souvent l’erreur la plus courante. Vous ne devez pas oublier que vous devez être rentable et délivrer la prestation dans les temps fixés.

⚡️Conseil numéro 1 :

Il faut discuter avec votre futur client pour comprendre ses attentes et ses besoins. Prenez des notes, et n’hésitez pas à reformuler les choses pour être sur d’avoir bien compris le projet.

 

Exemple : Si j’ai bien compris votre demande, vous avez besoin de A,B,C.

⚡️Conseil numéro 2 :

Dites lui si le projet est faisable ou non. Ne vous aventurez pas dans un projet incertain dont vous n’êtes pas sur qu’il puisse être mené de A à Z. Si vous avez des réserves et des recommandations, dites lui aussi.

Exemple : Votre projet est faisable mais votre souhait de mettre en place A,B,C semble compliqué, je vous recommanderai plutôt D,E, F.

2. Faire un premier chiffrage

Une fois que vous avez bien cerné le projet de votre futur client, il est important maintenant de réfléchir au coût.
En effet, le prix donné à votre client doit être justifié et réfléchi, et pas donné à la va vite.

⚡️Conseil numéro 3 :

Etablir un tableau avec vos différentes prestations et décomposer chacune des prestations en tâches à accomplir. Indiquez également le nombre d’heures/jours que vous allez y passer en moyenne, le tarif horaire ou journalier, et le total.

 

Exemple :  Voici ce que ça pourrait donner très rapidement pour une prestation de site internet.
Nom de la prestation : Création d’un site vitrine WordPress de 5 pages
Découpage en sous-tâches :
– Conception du cahier des charges : 1 jour
– Hébergement et nom de domaine (achat par les soins du client)
– Installation de WordPress sur l’hébergement du client 0,5 heure
– Intégration du contenu et personnalisation d’un thème premium (prévoir allers retours clients par email) 3 jours
– Intégration des différentes fonctionnalités 1-2 jours
– Tests et mise en ligne finale 0,5 jour
Tarif horaire : 50€
Tarif journalier : 350€

 

Bien sûr ceci est un exemple, mais vous voyez la procédure. Au plus vous allez décomposer votre prestation en sous tâches à faire, au plus vous allez vous rapprocher de la durée réelle que vous allez accorder à ce projet et ainsi votre tarif sera calculé au plus juste. Je ne l’ai pas spécifié mais vous pouvez indiquer aussi un pourcentage de marge de sécurité en cas d’imprévus, par exemple 20 ou 30% en plus du tarif total.
De plus, si on vous demande souvent le même type de prestations, alors il sera facile pour vous de savoir quel tarif indiqué dans votre devis puisque vous aurez déjà expérimenté les différentes tâches et ainsi le temps qui vous faut pour ce travail.

 

 

3. Concevoir un devis détaillé

Maintenant que vous avez établi un premier chiffrage, vous allez pouvoir réaliser un devis détaillé et juste.
Vous n’êtes pas obligé de détailler votre devis autant que vous l’avez fait dans votre chiffrage, le chiffrage vous sert de base pour établir votre devis, cela reste un document personnel pour vous.
Cependant, il vous faut préciser ce que comprend la prestation (les différentes tâches) et le coût global pour celle-ci.
Ainsi, votre futur client comprendra mieux le tarif si votre devis est un peu détaillé, et comprendra le travail qu’il y a à faire, ce qui justifie votre tarif.

4. Indication des mentions légales

Vous avez établi votre devis, il est prêt à être envoyé. Avez-vous bien noté les mentions légales obligatoires ?
En tant qu’entreprise, n’oubliez pas d’indiquer :
  • Votre numéro de SIRET
  • Le nom de votre entreprise et vos coordonnées (adresse, email, numéro de téléphone)
  • La date du devis et la date jusqu’à laquelle le devis est valable (souvent c’est 30 jours)
  • Le nom du client et ses coordonnées
  • Si vous êtes entrepreneur non assujettie à la TVA, la mention TVA non applicable article 293B du CGI
  • L’échéance de paiement (exemple : payable à 10 jours après émission de la facture finale)
  • Le taux pour les pénalités de retard (exemple : 2,7% du montant TTC)
  • Pour les professionnels : en cas de retard de paiement, indemnité forfaitaire légale pour frais de recouvrement 40 €
  • Dispensé d’immatriculation au RCS et au Répertoire des métiers ou à défaut votre numéro d’immatriculation.
Vous pouvez également indiquer la date de début et la date de fin (approximative) de la ou les prestations demandées.
Si vous êtes une société, vous aurez peut être d’autres mentions à ajouter ou à modifier notamment pour la TVA.

⚡️En conclusion :

Ces conseils sont non exhaustifs, plus vous avancerez dans votre vie de Freelance et moins vous aurez de doutes sur vos tarifs et vos devis.
Egalement, il y a toujours la peur d’être trop cher, et que notre devis ne soit pas accepté, mais l’essentiel c’est de se dire que le tarif sorti n’est pas basé sur rien mais sur la réalité du travail à effectuer.
Alors, oui vos devis ne seront peut être pas signés à chaque fois, mais vous n’allez pas vous brader pour faire plaisir, dire de faire rentrer de l’argent, car au final la relation client-prestataire ne sera pas répartie de manière égale, vous serez perdant.
Donc, autant fixer les choses dès le départ, si vous devez descendre le prix du devis, ce ne sera pas gratuitement, par exemple vous pouvez proposer d’enlever certaines fonctionnalités si elles ne sont pas indispensables pour le projet de votre client et ainsi montrer que vous n’êtes pas fermé à modifier votre devis mais pas sans contreparties.
J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair lorsqu’on vous demandera un tarif. Si toutefois vous avez besoin d’un professionnel pour réaliser votre site web WordPress ou d’être accompagné pour animer et gérer vos réseaux sociaux, vous pouvez me contacter.

Et vous, quelles sont vos méthodes pour établir un bon devis ?

Suivez Com&yoo sur les réseaux 🙂

J'accède à la checklist 👇🏻

Merci pour ton inscription, RDV dans ta boite mail !